• Elections dans les TPE

    Elections dans les TPE


    votre commentaire
  • Convergence de crise sanitaire, économique, environnementale, sociale et menace terroriste… La France et le monde du travail font face à un péril inédit. Pour la CGT, le syndicalisme et les revendications ne peuvent être confinés !

     

    D’un point de vue sanitaire, la situation est « hors de contrôle » avec une circulation du Covid bien supérieure à celle du mois de mars. Pourquoi ? Parce que les leçons n’ont pas été tirées : les fermetures de lits dans les hôpitaux continuent, les personnels sont épuisés et l’organisation des tests dysfonctionne...

    Depuis le début de l’épidémie, le gouvernement navigue à vue et nous abreuve d’injonctions contradictoires, alors qu’il faudrait qu’une véritable stratégie de crise soit élaborée collectivement et démocratiquement avec toutes les forces politiques et syndicales de ce pays.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • A l'attention de Madame Caroline ROPERH-ASTORE

    Responsable du Service Gestion Domaniale, Immobilière et Assurances,  

    Madame la responsable,
    Nous revenons vers vous suite à votre courriel en date du 29 octobre ayant pour objet l'arrêt des activités des associations dans les locaux communaux pendant la période de confinement. Il va sans dire que nous comprenons le sens de votre courriel.

    Nous sommes conscients qu'il convient, dans la période, de limiter les activités en présentiel et par là même les risques de contamination. 

    Pour autant, nous souhaitons vous demander l'autorisation d'occuper les locaux afin de poursuivre certaines de nos activités.  

    En effet, contrairement à la première période de confinement au printemps dernier, de nombreuses activités professionnelles se poursuivent. Les salariés continuent à nous interpeller afin d'obtenir de l'aide concernant le droit du travail particulièrement dans nos permanences organisées les jeudis et vendredis après-midi et aussi par téléphone.  

    D'autre part, les juridictions, notamment les conseils des prud'hommes, poursuivent leurs activités. Nous sommes donc sollicités dans le cadre de l'organisation de la défense des salariés. 

    Enfin, les procédures de licenciements se poursuivent également, et nos conseillers du salarié, mandatés par la préfecture, sont appelés pour assister les salariés lors des entretiens avec les employeurs. 

    Ce contexte nous amène à vous demander une dérogation afin de poursuivre notre activité qui nécessite un travail de secrétariat administratif quotidien ainsi que la tenue de permanences physiques (jeudi et vendredi après-midi) afin de recevoir individuellement les salariés dans le besoin. Nous vous garantissons le respect du protocole sanitaire suivant (protocole en place depuis le printemps dernier) :

    • Réception des salariés (individuellement) sur rendez-vous en dehors des permanences,
    • Pendant les permanences du jeudi et vendredi de 14 H. 30 à 17 H. 30, les personnes attendent à l'extérieur (suppression de la salle d'attente) et mise en place d'une sonnette à l'entrée. Elles sont reçues individuellement.
    • Le port du masque obligatoire, 
    • Nous mettons à disposition des masques et du gel hydroalcoolique,
    • Les locaux sont régulièrement aérés et désinfectés,

    L'Union locale CGT de la Seyne sur Mer, comme toute la CGT, attache une attention particulière au respect de la sécurité des salariés. 

     Nous nous engageons à respecter ce dispositif qui, nous le croyons, garantit au maximum la sécurité sanitaire. Dans ces conditions, nous sollicitons une autorisation d'ouverture des locaux afin de répondre à un besoin.Dans l'attente de vous lire, nous restons à votre disposition,


    Veuillez agréer, Madame la responsable , nos respectueuses salutations,
    Pour l'Union Locale CGT de la Seyne sur MerLe Secrétaire général Marc LOUIS


    votre commentaire
  • Personne ne pouvait prévoir ?? Il fallait faire quoi, alors ? S'immoler par le feu devant l'hôpital ???

     

    Lutte à la clinique Saint Martin en ….2004, l'épilogue judiciaire définitif intervenant en 2009..

     

     

     

    2009 : Conférence de presse de l'UD CGT sur le "projet médical" pour le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon La Seyne - Interview de Nadine NAZZI et d'Olivier Masini. Fermeture prévue de la maternité, de la chirurgie et du laboratoire.

    Ministre : Roselyne BACHELOT, aujourd'hui participante des Grosses Têtes..

     

     

    Mars 2010 : Conférence organisée par l'UD CGT du Var, avec Christophe Prudhomme, en deux parties.

    Ministre Roselyne BACHELOT puis  Xavier BERTRAND

    Partie 1

    Partie 2

     

     2 Avril 2011 : Flash Mob pour l'Hôpital de La Seyne, contre la fermeture de la maternité. Qui sera finalement fermée, sous Hollande, ministre Touraine.

     

     

    2012 : Les dangers sur le service public: zoom sur l'Hôpital de La Seyne. Interview d'Olivier Masini, salarié du C.H.I.T.S et secrétaire du syndicat CGT. Ministre : Touraine

     

     

    25 Septembre 2018 : 118 jours de grève après le plan santé. Ministre Buzyn

     

     

    Novembre 2019 Grève à lhôpital Sainte Musse. Ministre Buzyn

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire